La transformation d'Eleu au fil des années

L'évolution d'Eleu-dit-leauwette entre 1933 et 2017
L'évolution d'Eleu-dit-Leauwette entre 1933 et 2017

Les peintures d'Albert Graf

Dans la salle des mariages de l'hôtel de ville, plusieurs peintures dont une fresque remarquable, signées Albert Graf,  permettent de nous plonger en 1932 et de découvrir la commune paysanne et industrielle de l'époque. La fresque montre un panorama très détaillés.
A gauche, l'imposante centrale électrique qui ferma en 1951. Nous apercevons la fosse N°3, ainsi que le château d'eau. A l’extrême droite de la fresque, nous pouvons deviner l'emplacement de l'école Fassiaux. Et on aperçoit tout au fond, Notre Dame de Lorette.

Fresque de 1932 signée Albert Graf
Fresque de 1932 signée Albert Graf

Deux tableaux de 1932 signés Albert Graf
Deux autres fresques de 1932 signés Albert Graf

Ci-dessous, des cartes postales datant 20ème siècle :

L'école Fassiaux
L'école Fassiaux
Le monument aux Morts
Le monument aux Morts
Le nouveau pont d'Eleu aux alentours de 1930
Le nouveau pont d'Eleu aux alentours de 1930
Rue Gabriel Péri vers 1930 et en 2017
Rue Gabriel Péri vers 1930 et en 2017
Ancien passage à niveau
Ancien passage à niveau
Rue Gabriel Peri
Rue Gabriel Péri -Erreur de l'imprimeur qui a transformé Eleu en Elen
L'accès jadis, vers le canal.
La centrale électrique
La centrale électrique
La place Virel vers 1930
La place Virel vers 1930
Le château d'eau et le stade en 1971
Le château d'eau et le stade en 1971
Rue Gabriel Peri aux alentours de 1930 et en 2017
Rue Gabriel Peri aux alentours de 1930 et en 2017
Le pont de la rue Gabriel Péri
Le pont de la rue Gabriel Péri
Rue Gabriel Péri