Pour maintenir dans notre commune un service public postal menacé de disparition, la municipalité prend ses responsabilités en s’engageant dans la mise en place d’une agence postale communale.

Depuis plusieurs années, de nombreuses agglomérations de taille petite ou moyenne font face à un mouvement de désertification des services publics de proximité. Cette tendance est liée à une évolution démographique défavorable, au développement des offres de services dématérialisés mais aussi, il faut bien le dire, à une recherche de rentabilité de la part de services publics transformés en sociétés placées en concurrence avec le secteur privé.
Bien qu’étant située au cœur d’une zone fortement urbanisée, la commune d’Eleu-dit-Leauwette n’échappe pas complètement à cette dérive. Quand on y est confronté, il faut savoir retrousser ses manches pour rechercher une solution adaptée aux besoins de la population.

C’est exactement ce qui s’est produit lorsqu’en début d’année, notre maire Bernard Pruneau a été informé par les services régionaux de La Poste que le bureau de poste d’Eleu, qui n’était déjà plus ouvert que 17 heures par semaine, allait prochainement connaître une nouvelle restriction avec seulement 12 heures d’ouverture hebdomadaire.

Comment réagir face à cette disparition programmée ?
Fallait-il baisser les bras en considérant que d’autres bureaux de poste sont localisés à moins de trois kilomètres et que la plupart des gens disposent de moyens de locomotion permettant de s’y rendre ?
Fallait-il accepter que La Poste confie ses activités à un commerçant qui aurait joué le rôle de relais postal ?

Ni l’une ni l’autre de ces solutions ne correspondait à la volonté des élus éleusiens qui ont toujours lutté pour le maintien d’un service de proximité et de qualité au bénéfice de leurs concitoyens.

C’est pourquoi Bernard Pruneau, soutenu par le Conseil Municipal, a décidé de donner suite à la proposition de La Poste de créer une Agence postale communale. Cela signifie que, dans le cadre d’une convention signée avec La Poste, le service public postal sera désormais assuré par du personnel communal.

L’agence ouvrira ses portes le lundi 20 septembre 2018. Elle sera située rue Charles-Ferrand, dans les locaux de l’Espace Culturel et Sportif Michel-Darras, juste à côté de la médiathèque, à deux pas de l’ancien bureau de poste. Ce changement d’implantation est motivé avant tout par un souci de sécurisation maximale du personnel.

Les élus considèrent que la désaffection de l’ancien bureau est directement liée d’une part à la restriction des heures d’ouverture et d’autre part à une permanence du service plus qu’aléatoire avec un bureau qui ferme d’un jour sur l’autre sans alerte donnée aux usagers. En conséquence, l’amplitude d’ouverture au public sera portée à 26 heures par semaine : du mardi au vendredi de 9 h 30 à 12 h et de 14 h à 17 h 30 et le samedi de 9 h 30 à 11 h 30. Ces modalités d’ouverture sont fixées pour une période expérimentale jusqu’à la fin de l’année 2018 et seront susceptibles d’être ajustées en fonction de la fréquentation observée durant cette période.

L’agence postale communale assurera les services essentiels de La Poste, comme l’affranchissement, le dépôt et le retrait de courriers et de colis, la vente d’enveloppes et d’emballages « prêt-à-envoyer ».
Elle permettra aussi d’opérer des retraits ou des versements d’espèces sur un CCP ou sur les comptes d’épargne postaux dans la limite de 350 euros par période de 7 jours glissants et de déposer des chèques sur un CCP ou sur un compte d’épargne postal sans limitation de montant.
Il est à noter que, dans un souci de confidentialité, les agents communaux n’auront toutefois pas accès aux comptes en question.
Enfin une tablette tactile sera mise à disposition pour accéder aux services en ligne de La Poste, ainsi qu’à tous les services publics.

Dans le cadre de la convention signée entre la commune et La Poste, cette dernière prendra en charge la formation du personnel communal, les travaux d’aménagements (pose d’un rideau métallique, …) ainsi que l’équipement complet de l’agence (mobilier, informatique, signalétique, coffre et matériel postal). La Poste versera également à la commune, chaque mois, une indemnité compensatrice en contrepartie des prestations fournies par la commune.

La convention est conclue pour une durée de 9 ans, renouvelable une fois par tacite reconduction, ce qui donne la garantie d’une présence postale de 18 années sur le territoire communal.

Ce service public sera maintenu sur notre territoire communal parce qu’il nous semble absolument nécessaire. Nous invitons donc nos concitoyens à faire le meilleur usage de leur nouvelle agence postale communale !

Bientôt une agence postale communale à Eleu